Dépression : les traitements non médicamenteux qui marchent

Les épisodes dépressifs répétés entraînent des répercussions sur le fonctionnement du cerveau. Ce dernier devient plus lent. Les malades peuvent également souffrir de troubles de l’attention, de la mémoire, de ralentissement psychomoteur…

Ces symptômes ne sont pas éphémères. Ils laissent des traces au niveau de l’hippocampe, une zone du cerveau où siège, notamment, la mémoire. Résultat : plus les épisodes dépressifs sont répétés, plus les troubles s’aggravent.

L’acupuncture réduit les symptômesacupuncture aiguilles soins

Une étude menée sur plus de 700 patients, et publiée ce jour dans la revue PLOS One, met en évidence les bénéfices de séances d’acupuncture régulières pendant trois mois, en plus des médicaments : elles permettent de réduire les symptômes dépressifs par rapport aux malades prenant uniquement des médicaments.

L’ordinateur dérouille le cerveau

Des études menées dans le sercice de psychiatrie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, montrent que la remédiation cognitive assistée par ordinateur est un atout à ne pas négliger.

Cette thérapie consiste, à raison de quatre fois par semaine, pendant deux mois, à stimuler les fonctions cérébrales en panne des dépressifs, grâce à des exercices de difficulté croissante. Ces séances sont toujours encadrées par un thérapeute, présent pour rassurer, encourager. Elles améliorent la mémoire et la concentration, et donc, un peu le moral également.

Des pistes de traitements à ne pas négliger pour limiter la durée de la prise d’antidépresseurs et retrouver plus rapidement une joie de vivre…